Bientôt 2021 !!!

Chères Chaptériennes, chers Chaptériens

Dans une période où on ne fait rien, y a-t-il des choses à dire ? Vous avez deux heures !

La dissertation aurait pu avoir ce thème mais je vous connais, vous préférez d’autres sujets comme : Qui était Jack Daniel ? Rinehart ou Screaming Eagle ? Un stage 4 est-il utile quand on n’a pas d’argent ?  

Alors je me suis retourné pour voir ce qui malgré tout nous a marqué pendant cette P …..N d’année.

L’année avait pourtant bien commencé par un premier janvier, vous me direz comme d’habitude mais cette année rien ne s’étant passé comme d’habitude alors il fallait le signaler.

Insouciants et jeunes fous comme on était (oui à l’époque nous étions Youngsters sans le savoir), on a fêté les rois en les tirant. Certains auraient préféré des reines ? Et notre concession a joué le jeu en dotant grassement les fèveurs (possesseurs de fèves). Et pendant ce temps les chinois nous préparaient un coup et le clown américain faisait en sorte que nos brèles augmentent ; Mais nous étions au-dessus de ces considérations internationales.

Profitant d’un petit crachin et d’un froid de janvier, quelques irréductibles gaulois (quatre motos) du Chapter St Maximin menés par notre Road Captain Jean Hugues, se levèrent à 5h du matin pour participer au 100e anniversaire du Grand Prix d’Amérique à Vincennes. Instant surréaliste d’une réunion d’une centaine de Harley la nuit devant le donjon d’un château de Vincennes médusé.

5 courageux

On en est reparti un peu déçus, on s’attendait à un super spectacle digne d’un tel anniversaire avec plein de motos, de rock et de cascades et en fait à part une belle organisation et un bon repas de cantine , nous sommes restés statiques sur la piste regardant les feux d’artifices et les danseuses. Six heures sur place pour  30 minutes de répétitions à pied et 30 minutes de show.  Seul intérêt c’est de voir d’autres chapters mais quand on est 5, les énormes groupes parisiens s’occupent peu de nous. En plus aucun directeur présent car ils étaient tous en train de faire la fête en province !! No comment

Par contre rouler sur la cendrée/mâchefer ce ne sont pas des lingettes qu’il faut mais un bon Karcher car des petits cailloux vous en retrouverez longtemps après 😉  

 Aller on oublie et on se fait en mars le 14 exactement, un petit run organisé par le Road Captain Jean Paul vers St Valery en Caux. Là encore nous avons testé nos tenues de pluie, mais super balade,

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-1024x485.png.
St Valery en Caux

super coin,  super bouffe, super hôtel jusqu’au samedi soir ou on nous annonce que le petit déjeuner prévu pantagruélique au buffet aura lieu en chambre avec viennoiseries only ? Pourquoi monsieur le serveur ? Ben parce que notre président (pas le grand qui règne, mais le petit qui ferme) vient de fermer les restaurants. Et que vous devez rentrer vite chez vous !!! Vous connaissez notre esprit rebelle ! Eh ben non on va faire un détour par la plage, NA ! Et là on aurait dû pressentir les choses, notre Président (pas le petit qui ferme mais notre grand qui règne) casse sa courroie ! Le truc qui n’arrive jamais !! L’année 2020 venait de montrer son vrai visage : une année de merde. Plus qu’une chose à faire rentrer en direct car aucun toilette, ni Mc Donald (c’est presque pareil) n’étaient ouverts !

Apres deux mois et demi de confinement nous sommes sortis de nos caves, l’Optimate avait chauffé mais nos belles avaient bien supporté cette inactivité forcée donc en mai on a fait ce qu’il nous plait, sous la direction de Joel (mon dieu qu’est-ce qu’on en a comme Road Captains) nous voici partis pour un pique-nique à Gerberoy où même les moustiques ne nous ont  pas piqué … ni niqué 😉

Et puisqu’on parle de Road Captain, Gerald est parti en reconnaissance pour nous préparer de grandes tables et de beaux garages loin loin au-dessus du Stelvio à la droite du Président du Chapter de la haut (je ne vous ferai pas un dessin, c’est mal vu)

Dès que les autorités ont relâché la pression,

Des cons finement attablés

les Road captains (toujours eux) accompagnés par des safeties et des régulateurs ont commencé à semer des petits cailloux sur les routes normandes pour que fin septembre les membres et les invités ne se perdent pas pour notre Xve anniversaire !!

Je ne reviendrai pas sur cette superbe fête marquée par la chance ! La chance d’avoir une fenêtre de tir pour maintenir cet évènement, la chance que tout le monde ait joué le jeu et la chance de n’avoir eu aucun cas positif : même si nous avions pris toutes les précautions, on n’était pas à l’abri.

Des bruits courent qu’en 2022 nous serions les principaux concurrents de Sturgis…

Les Youngsters sont nés ! vive les Youngsters !!!

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-3-1024x485.png.
Visite du nouveau siège du Chapter

Harley en voulait, Régnier les a créer, Benoit les a fait rouler. Une nouveauté, des runs de nuit avec des jeunes et des moins jeunes et des Ladies à moto !!, burger et rock n’roll (ou presque).

Pascal nous a proposé une belle sortie à Troyes, heureusement on était plus … Jolie ville, un accueil du Chapter local, du shopping et presque pas de pluie.

Vingt à Troyes

ET Vlan un deuxième confinement, époque propice à la réflexion j’en ai profité pour relever les incohérences de notre époque comme le gars qui roule en stage 3  et pots short Vance qui conseille de ne pas utiliser des lingettes Vulcanet car elles polluent …ou celui inscrit sur un site de pièces détachées d’occaz qui insultent les mecs qui achètent chez Motea sous prétexte que quand on a pas d’argent on achète pas HD !

D’abord bonne nouvelle, suite à cette année de merde, tous les anniversaires personnels seront annulés, donc on a gagné 1an c’est comme le 13e étage qui n’existe pas dans les hôtels, l’année 2020 est à retirer de nos vies. J’espère que cela sera la seule et unique sinon on va tous terminer Youngsters.

Nous avons vu que notre famille est représentative de la France, on a eu des malades, des courageux, des altruistes, des gueulards, des guéris, des rebelles, des sceptiques, des complotistes, des battants, des peureux, des fatalistes, des précautionneux, des conditionnés, des croyants, et malgré tout Thanks God une grande majorité de bienportants. Et tout ça grâce au respect que nous avons tous les uns envers les autres.

En attendant des jours meilleurs, n’oubliez pas l’AG par ZOOM  de décembre. Si quelqu’un veut se présenter à la Présidence qu’elle contacte Régnier.

AH  oui encore un mot que j’ai eu du mal à ne pas mettre dans ce si beau texte, mais sans qui nous n’en serions pas là : COVID

Prenez soin de vous et des autres, roulez pour l’instant avec attestation…  

Courage !

Un commentaire
Ecrire un commentaire to Cecile Cancel Comment
X
X