EdiTarn 2021

Bonjour les Guerriers, je dirais plus : Les Guerrières et les Guerriers (mais on y reviendra)

Edito spécial ce mois-ci, tellement d’informations que je ne sais plus où nous en sommes ! Tarn mais aussi Auvergne, Puy de Dôme, Gard, Lozère, Cantal, Causses, Cévennes, Aubrac, Aveyron, Allier et je dois en oublier. Mais commençons par le commencement ! 2 groupes distincts, les meilleurs et les autres. A quoi on reconnait les meilleurs, vous me direz ? Facile, d’abord c’est eux qui le disent, ensuite il leur faut une cinquantaine de messages pour s’assurer 1- qu’ils ont rendez vous ensemble, 2- a quelle heure ils ont décidé de se rencontrer, 3- de déterminer le lieu et 4-de savoir où se trouve ce lieu… Les autres s’étaient donnés rendez-vous comme tout le monde à une heure précise dans un lieu connu de tous. Nous partîmes donc chacun de notre coté un 14 juillet de novembre dans chaque groupe, on avait nos rebelles c’est-à-dire ceux qui croyaient que la tenue de pluie était un accessoire… Les huit heures qui ont suivie leur ont donné tort !!!

Au lieu-dit et presque à l’heure dite les deux groupes fusionnèrent (les meilleurs arrivant en ordre dispersé et un peu en retard mais bon ce sont les meilleurs alors on leur a pardonné… Après une première halte sanitaire et caféière, nous repartîmes les 10 motos et leurs 16 fiers pilotes et fière pilote (oui il y avait une femme) et passagères. Que c’est beau un Chapter humide en ordre de marche ..Mais humide; très humide.

En route vers le Trou du C.. du monde (nous ne le savions pas encore) :

L’autoroute rien à dire, on n’a rien vu, tellement il pleuvait ! On a suivi notre Messi les yeux fermés. Et le miracle arriva : nous sommes arrivés à notre point d’arrivée, le fait d’arrivée mettait fin au premier segment de notre road trip ; ça fait du bien de terminer quelque chose qui prend fin ! Ah oui j’ai oublié de vous dire le lieu c’est « Lapalisse ». Donc après cette matinée d’actions passons à l’aire des Vérités ! Oui le resto c’est comme ça qu’il s’appelle. Et là on aurait dû se douter de l’orientation de notre voyage qui sera résolument tourné vers la bouffe.

Ils ont dû passer un sacré coup de wassingue après notre départ car nous avons laissé des flaques d’eau (oui je vous assure c’était bien de l’eau) sous la table tellement nous ruisselions.

Nous n’étions plus loin de notre objectif, on a donc abandonné notre autoroute et avons emprunté les belles routes sinueuses de France et d’Arverne direction Besse. Je ne vous parle pas du plaisir mitigé qu’on a ressenti sur ces routes mouillées, le cadre merveilleux, des paysages qui laissaient présager de ce que nous allions découvrir mais voilà après une cascade de Thierry Julienne, l’ambiance est soudain devenue plombée comme le ciel. Plus de peur que de mal. On remercie nos hommes en bleu pour leur aide et support. Et le japonais de service (j’aurai tellement voulu l’appeler James Blonde mais vu sa coupe vous n’auriez rien compris) qui s’est assuré de ramener notre acrobate à bon port ! trop bête on était à 12 km de l’hôtel. La moto étant elle restée chez le dépanneur du coin.

La première fois que je demande à un hôtel en plein mois de juillet de rallumer la chaudière pour faire sécher nos affaires dans les chambres…

Personne n’a profité de la piscine chauffée préférant se sécher près du radiateur ; Notre Messi nous a réunis pour non pas la messe mais nous décrire le programme du lendemain ; l’œil en coin sur Chloé Nabédian (miss météo) nous avons écouté avec recueillement virage par virage notre souffrance fessière du lendemain.

Repas pantagruélique avec en accompagnement le premier Aligot du voyage.  

Une bonne nuit, un bon petit déjeuner et un coup de serviette sur les motos (certains avaient bien pris leurs chiffons, mais d’autres les serviettes de l’hôtel !)

15 juillet il fait gris mais il ne pleut pas, on fait le pari de ne pas mettre les tenues de pluie tout juste séchées sur les radiateurs ; En route vers les Gorges du Tarn les 9 motos n’ayant pas séché, on part les fesses au frais. Vous suivez ou non ? 10 motos moins une partie chez Indian ex HD Clermont-Ferrand ça fait 9 ! Mais alors comment va faire notre roi des rappeurs (de l’avant) ? Yoko Ono (la japonaise) n’ayant pas su le séduire, Spécial K en vrai chevalier des temps modernes va partager sa monture. Ainsi notre cascadeur va vivre 3 jours d’expériences, d’immersion dans le monde de nos passagères : mal aux fesses, crampes dans les jambes, adducteurs douloureux, ennui sur ligne droite, angoisse en virage. Je pense qu’il va regarder sa passagère avec plus d’admiration la prochaine fois. Voilà pourquoi je faisais en préambule un petit hommage à nos passagères en les appelant « guerrières » 2000 bornes en souffrant de temps en temps le martyr (ceux qui croient que j’exagère peuvent essayer, on en reparlera après). Je ne parle pas de celles qui bravaient le vertige…

Pont du Garabit

Je reprends donc : départ vers St Flour pour admirer un ouvrage de plus de 130 ans le Viaduc ferroviaire de Garabit construit par Gustave Bonickhausen… Vous imaginez une tour à Paris qui s’appellerait Bonickhausen ? J’en connais un qui a bien fait de prendre un surnom… tient une petite question libre : quel “monument” tient droit grâce à notre Sieur Bonicktsointsoin ?

Après un stop au seul endroit où on voyait mal le pont, coup de kick vers Laguiole (ça fait plus biker que démarrage électrique vers l’Aubrac) et là entre les ateliers de couteaux vrais et les revendeurs de vrais couteaux faits en Chine, notre Regnaldo (pas toujours Messi) nous a fait découvrir un resto incroyable, on dirait un resto normal sauf qu’il fait 100 mètres de profondeur avec 4 salles/ 4 ambiances et un jardin au fond ; 500 couverts ; Ah au fait y avait de l’aligot. Pleuvra, pleuvra pas ?

Allez on continue sans tenue de pluie, chacun ayant fait son plein de couteaux ou de pierre à aiguiser on peut continuer vers les Gorges du Tarn. Que de belles routes, du virage à chaque tournant et des à-pic vertigineux sans muret ! Première fois que je vois une passagère tourner le dos au vide en regardant la falaise.

St Chely

Après 2 tunnels creusés dans la roche et un petit pont de pierre enjambant le Tarn on se pose sur le parking de St Chely sur Tarn petit village hôtel presque sans téléphone, sans internet, et télé satellitaire … Nous avions trouvé ce fameux trou du c.. du monde …

On a eu droit à du grand spectacle des chambres qui puent, des copines qui échangent entre une qui pue contre une qui pue moins, une qui fait la tête car on peut pas changer celle qui pue contre une qui pue pas…A part ça superbe endroit plein de cascades, de sources, de chapelles, de chambres qui puent et au repas de ….. L’aligot.

16 juillet Notre Mbappé (qui n’a lui rien raté) nous a fait faire connaissance avec les vautours, on sait (presque) tout sur ces sympathiques charognards. Je vous passe les virages, quand on en a vu 500 on en a vue 1840, à part le sens, un virage c’est toujours pareil. Sauf que y en a en épingle, des dangereux, des moins dangereux, des plus dangereux, des ouverts, des fermés, des doubles, des où on s’y reprend à deux fois, d’autres qu’on prend large, des qui glissent, des où y a des pierres, ou de la terre ou des gravillons ou du sable ou des feuilles…Des virages quoi!   A midi, ferme auberge, qui exceptionnellement servait … de l’aligot, encore 1 kg et pas que dans les pneus… Retour dans nos chambres odorantes, piscine pour certains, photos ou tourisme pour les autres, rendez-vous à 20H00 pour ????? Manger, certains avaient choisi repas entièrement aux truffes, moi je vous dis « COMME J’AIME a dû faire des affaires…

L’aven Armand en Lozere

Le 17 et si on faisait des virages ? C’est le jeu ma pov’ Lucette. Heureusement on a visité une grotte pleine de stalagmites et tites à 110 mètres sous terre découverte par Louis Armand et .. Mais comment s’appelle la chanteuse qui a fait un clip la dessous ?

Une curiosité : un Jules Verne avec l’accent de l’AVEYRON. Pourtant il est né où ? Ça a permis à certains muscles tétanisés de se dé-tétaniser mais pour combien de temps ? En tous cas super activité ;

A midi, arrêt dans un village, cette petite auberge seule rescapée des fermetures pour cause d’exode rural nous a servi non pas de l’aligot mais une…… Paella , et bonne de surcroit.

Le soir arrivée vers Issoire dans un hôtel avec des vraies chambres, ce qui n’a pas empêché notre généreuse partageuse de demander une chambre qui pue pour pouvoir l’échanger avec un volontaire maso. Malheureusement pas de boules puantes. Un très bon repas préparé par un maitre cuisinier surement pas Occitan car pas d’aligot mais un dessert de folie; une Harley c’est 2,5 kg devant et 2,9 kg derrière, moi j’ai tout pris devant, d’autres sur les côtés, certaines méritent le titre de Miss Harley ayant réussi à équilibrer de la même façon cette prise de poids.

Le 18 retour à la maison pour certains, d’autres en ont profité pour voir de la famille et notre chef vénéré est parti en vacances, avec une pompe à eau en moins ; moi je vous dis vivement l’électrique 😉

En résumé :

Pour l’année prochaine ??

16 sourires, 32 fesses endolories, 1 moto blessée, 2300 photos, 5 films (aucun oscar), une héroïne : notre seule BIKEUSE pilote qui a tout fait sans se plaindre et qui remporte le premier prix de camaraderie, une organisation millimétrée et chronométrée, plein d’engueulades du chef, tout le monde en a pris pour son grade, pour des questions de lenteur ou de retards injustifiés (on a jamais raté un rendez-vous) mais c’était sa façon de nous dire combien il était fier de nous tous notre chef … Merci Directeur pour ce super run …. A l’année prochaine

PS : Une dernière subsidiaire pour la route : combien aurait-on pu manger d’aligot si on avait voulu pendant ce séjour ? Je soupçonne même un participant de les avoir tous mangés (sans compter ceux de la voisine ! ). Cette fois ci, si vous répondez aux 4 questions posées dans cet édito vous gagnez …….. Toute notre reconnaissance.

Un commentaire
  • Répondre Cecile

    août 2, 2021, 9:17

    Tout est dit Pachou ! tu viens de nous faire revivre ces souvenirs mémorables à la lecture de ta plume.
    Merciiiii et vivement le prochain Run….

Ecrire un commentaire
X
X