Edito Aout 2019

Bonjour chères Chapteriennes et chers Chapteriens
Bon ça y est faut que je m’y colle, le rapport ! Oui chef c’est parti !
Morzine
Tout d’abord un état des vieux lieux : une cheville foulée, un tibia esquinté, un coup dans le nez mais ça c’était avant d’y être !! Pas d’inquiétude, les motos n’ont rien, juste quelques fiertés rangées au fond d’une sacoche.
Ce que j’ai découvert c’est qu’un périple de près de 800 km ce n’est pas la tournée des grands ducs mais la tournée des stations, entre les pleins, les pipis, les soifs et les petites faims, Total , Shell, BP on les a toutes faites ; morale : on passe son temps à vider ce qu’on a rempli ou vice versa…
Après une première moitié effectuée sans problème, repas Châlon S/ Saône, petit restaurant bucolique (non rien à voir avec un mal de ventre) avec sa mare aux canards et un chat pour Sonia, vraiment bon choix président.
Enfin quelques virages rafraîchissants, qui nous changeaient des 700 bornes de lignes droites, et on arrive à Morzine sans encombre à part une perte de badge autoroute qui a scindé le groupe en deux à quelques mètres de la terre promise. Alléluia on croyait n’avoir qu’un boulet, on en a deux !! Qu’il faut bien savoir distinguer ? Notre canal historique on le surnommera donc « boulet one » (prononcer Boulahouane). Le deuxième laissons-le dans ses céréales.
Malgré cela comme si on s’était donné rendez-vous, tout le Chapter est arrivé en même temps sur le parking, couleurs et rebelles, embrassades de rigueur.
Après un nettoyage des belles (les motos je précise) nous avons gagné nos chambres, superbes, vue à couper le souffle et ce n’était pas les rumeurs de la ville qui montaient à nos oreilles mais les Kesstech, Screaming eagle et autres Vance qui nous souhaitaient la bienvenue… 25000 bécanes ça fait du bruit !
Concerts superbes, Roger Hogdson ex Supertramp…topissime, les Australian Pink Floyd mouais… pour ceux qui n’avaient jamais vu les flamands roses ça leur a permis d’avoir une vue partielle, c’est comme un faux Vuitton, c’est bien mais c’est pas un vrai.
Tous les marchands du temple étaient présents, mais j’arrêterai là si vous voulez en savoir plus sur les Harley Days allez sur le net.
Débrief du voyage aller : on s’est plaints de l’infirmité d’un de nos membres car on a découvert qu’il était tellement sourd qu’il n’a pas entendu les appels de phare ! Faut-il remplir maintenant un certificat de bonne santé avant d’intégrer notre Chapter ?
On a bien mangé, on a bien bu merci …. Ambiance festive, on a retrouvé pleins d’amis. Evènement curieux, un petit mur de Berlin a vu le jour et pourtant il ne venait pas de nos amis allemands mais les gens de l’est sont restés à l’est dommage.
Run du vendredi entre amis, 180 bécanes, raretés, side-car il y avait de tout, des allemands, des belges, des suisses du virage, des paysages alpins cohérents avec la région, et on s’est retrouvés en Suisse dans un téléphérique qui nous a montés à 2000 mètres pour un déjeuner succinct mais super sympa où tout le monde a chanté « Allumez le feu » de Pascal Obispo. Nous avons eu dans notre Chapter 3 gagnants ! Imaginez plus de 200 personnes et 197 plats et ben les 3 manquants c’était pour nous !!! C’est ce qu’on doit appeler le loto suisse ?
Run du samedi merci au frère de Laurent pour avoir choisi un beau parcours et un bon restaurant. Nos bikers à nous se sont inscrits depuis à un stage de petites roulettes à l’arrière pour reprendre de l’assurance en position verticale.
Merci aussi à l’Electra 103 pour avoir exprimé la fragilité de sa pompe à eau et sa capacité alchimistique de transformer non pas le plomb en or mais son huile d’embrayage en huile à frites… Bravo à HD Annecy d’avoir dépanné dans l’urgence la bassine à frites. Pour le reste on s’aperçoit que l’eau pour une Electra ne sert qu’à refroidir les œufs ; système un peu cher pour préserver la reproduction mais bon !! (Distinction à notre conss pour le prêt de la Break out !)
Pour le retour maison il y a eu les pressés : retour direct, les routards : Morzine St Maximin en passant par Turin ou par Perpignan et le groupe que nous nommerons les escargots de Bourgogne : Morzine Dijon 7 heures, le but était de faire le voyage en 2 fois pour être moins fatigué, eh ben on était nazes à l’arrivée.
Par contre le Jura c’est superbe, le barrage de Vouglans merveilleux, on pourra dire qu’on l’a vu avant qu’il ne pète.
C’est pendant le diner que nous avons appris où nous étions grâce à l’aubergiste qui au cours de la prise de commande a lâché un indice précieux, le vin que nous voulions ne venait pas de la région nord de Dijon …
Ouf ! On a respiré on était bien dans la bonne direction !
Notre nuit dans un château du Xe Siècle extraordinaire, on était tellement fatigués qu’on n’a même pas entendu les fantômes, sauf ….
Deuxième partie sans encombre. Tous : pressés, routards et escargots sont rentrés sains et saufs, seul incident grave : un rhume !!!
Un mois d’Aout tranquille à part le Raid Bulles, donc bonnes vacances à tous.
Pensez à vous inscrire pour le stage « Run en groupe » organisé par la gendarmerie le 08 septembre.
Pour terminer un petit jeu ! Parmi toutes ces mésaventures trouvez celle (s) qui nous est (sont) arrivée (s) :
1-Nous nous sommes perdus 4 fois
2-Nous avons perdu et retrouvé deux fois le même compagnon
3-Une chambre avait les toilettes derrière un rideau à côté du lit
4-Le Road Captain a été remis sur le bon chemin par le serre-file
5-Sur l’autoroute on était doublés par les camionnettes
6-Une mobylette nous a doublés dans la montagne
7- on a doublé un cycliste dans une montée
8-on a roulé tellement vite qu’un ordinateur a écrit « Power limitation violation »
9- Plus aucun GPS ne voulait nous aider, sous prétexte qu’on ne les regardait pas
10-Un fantôme jouait de la musique dans un placard

Solution dans le prochain Edito
Bises à Plume d’élan…
Reste plus qu’à vous dire à la prochaine…
PA CHOU

Ecrire un commentaire
X
X