Edito Decembre 2019

Chers V Twiners et V twineuses

Peu d’activité en ce mois de novembre, à part ce Beaujolais soi-disant nouveau que nous avons dégusté avec, en plus comme alibi, comme si il nous en fallait un, un concours de dégustation… Je n’ai toujours pas compris s’il fallait trouver le nom du cru ou le pire des vins proposés ? Merci à François de nous avoir rappelé ce que le goût du vin doit être. Merci Directeur grâce à tes choix de vins à « fort caractère »nous avons pu boire avec modération.

Alors quoi écrire en ce mois de décembre, mois de Noel, mois de paix et de partage ? J’avais bien quelques idées comme parler de cinéma ou de littérature mais qui sera intéressé par un descriptif de la « Vérité si je mens » une présentation du dernier film primé à Cannes « Parasite » ou un résumé de l’œuvre de Giraudoux « La folle de Chaillot » ?  Hum pas grand monde, à vrai dire personne. Alors quel sujet pourrait passionner les foules ? Moi ? Nous ? Et si on parlait des fondamentaux en cette fin d’année ? Le Chapter à quoi ça sert ? Vaste question à laquelle je vais essayer de répondre sans en avoir forcément toutes les visions.

Tout d’abord pourquoi on rentre dans un Chapter ? Nous avons, je vous l’avoue, longuement hésité avant de signer pour s’engager… Rencontrer des gros barbus tatoués qui écoutent du Johnny, pas excitant même si je suis gros, tatoué et que j’aime bien Johnny… et puis on a goûté, voir d’autres personnes, différentes de soi, de son milieu, de son niveau social, avec des gouts différents, des opinions différentes, d’une autre génération ça fait partie des dernières aventures humaines, partir dans l’inconnu et se faire surprendre par des gens, c’est sûr, pas tous formidables, mais en général tous intéressants, et surtout, surtout, mûs par une même passion la Harley Davidson.

Alors oui bien sûr si certains veulent montrer qu’ils ont la plus grosse, ils sont vite rattrapés par la nature et sont vite remis à leur place lors de la première manœuvre ou du premier virage en devers…

Un Chapter a tellement de rôle : fédérateur, tous derrière une machine et des couleurs ; fraternel, personne dans ce groupe ne laissera un frère seul au bord de la route ou à une table ; partage, le dernier pot, le meilleur réglage, la pièce introuvable, mais aussi les vacances, ou le concert. Et la ROUTE ! Ben oui si on possède une Harley c’est pas pour la laisser dans le salon !!! Let’s go for a run ! Quel plaisir de sillonner les routes de campagne en groupe, on se prend tous pour James Dean, on joue tous le rôle du méchant de Son of Arnachy avec nos blousons noirs et nos bagouses, on emm…dent les bourgeois (que nous sommes ;-)) avec nos pots bruyants, he oui, chez nous, Hollister c’est tous les week-ends …avant de rentrer chez nous, brancher l’Optimate, passer un coup de chiffonnette et enfiler nos chaussons et le lendemain de remettre nos tenues de travailleurs ou de retraités avec plein de rêves dans la tête, le goût des moustiques sur les dents et les histoires de bouffe (oui on mange beaucoup dans les Chapters). Mais derrière le folklore il y a beaucoup de travail, un passage de témoin entre vieux routards et jeunes A2, une formation qui permet à chacun de rouler en sécurité, de se comprendre sans parler, et de transporter nos belles passagères en confiance et rassurées (beaucoup ne font que suivre la passion de monsieur) mais si en plus du tape-cul du week-end avec les doigts gelés et les jambes courbaturées on prend des risques alors là y aura plus que des solos… et les femmes de notre Chapter sont partie intégrante de notre passion, je n’ose imaginer cette passion non partagée. D’ailleurs ou sont nos L.O.H. Ladies Of Harley ? On attend le Girl Power, j’aimerais tant avoir à écrire sur ce groupe de femmes buvant de la bière et écoutant du Rock n roll romantique  façon  Scorpions ou au pire François Valery ;-). Non sérieusement ou est notre LOH ?

N’oublions pas quand même le symbole de liberté que nos machines représentent. C’est sûr si tous les week-ends on doit se taper les mêmes runs avec les mêmes personnes à la même table ça devient gonflant, car quelque part on est tous des (petits) rebelles, des insoumis de pacotille voire des indépendants salariés et on a notre vie, des affinités avec certains qui fera qu’on préfèrera être avec telle ou tel à table ou qu’on organisera un petit run touristique en copains et ça c’est pas interdit ! Il manquerait plus que ça ! Non mais !!! A nous d’avoir la sagesse de ne pas créer des clans qui à la longue pourraient scinder le Chapter.

Car un Chapter n’est pas un lieu de pouvoir mais un lieu de devoirs, pas une source de jalousie mais une source d’inspiration, pas de raison de se soumettre mais des motifs de progresser.

Pour finir voilà ce que doit être un Chapter, un « Meetic » de fraternité, un lieu de partage, un espace de liberté, une occasion supplémentaire de passer du bon temps et de rigoler, de rouler pour découvrir de nouveaux horizons français ou hors de France, un groupe que l’on peut quitter sans amertumes et sans reproches quand on en a fait le tour. Les motivations sont les mêmes pour rentrer dans un free chapter toujours en relation avec le HOG mais plus avec une concession, et à 99% pour rentrer dans un MC …

Rendez-vous le 14 pour l’Assemblée générale (n’oubliez pas de vous inscrire !)

En attendant soyez prudents sur la route

Amour gloire et beauté

Reste plus qu’à vous dire : à la prochaine

Pa Chou

Ecrire un commentaire
X
X